La partie financière de votre business plan expliquée simplement

plan financier

Qu’est ce que la partie financière d’un business plan?

La partie financière est un ensemble de tableaux et de chiffres ayant pour objectif de convaincre tous vos associés et partenaires du succès de votre idée.

Elle permet de garantir la réussite totale de votre affaire et de vérifier les hypothèses financières de prospérité sur 3 ou 5 ans.

Votre partie financière est l’une des parties les plus importantes de votre business plan. Elle contient les principaux tableaux financiers permettant d’évaluer la rentabilité et surtout la faisabilité de votre idée.

croissance

Quel est l’intérêt de la partie financière d’un business plan ?

Cette partie chiffrée vous aide à faire des prévisions, des projections et surtout des simulations financières.

Elle a pour but de vous mettre à l’abri d’un éventuel échec mais pas seulement.

En effet, les éléments financiers du business plan vont vous aider à convaincre vos associés d’investir dans votre idée. Vous allez leur montrer que votre affaire a de forte chance de réussite et qu’ils auront un retour sur investissement certain.

profil cible

À qui s’adresse les tableaux financiers du business plan ?

Votre partie financière s’adresse à plusieurs personnes et entités qui vont contribuer à la réussite de votre entreprise.

À votre banquier : si vous voulez bénéficier d’un prêt bancaire

Votre banquier est la personne incontournable à qui vous devez adresser la partie financière de votre business plan. C’est la personne à convaincre de la solidité financière de votre idée, ainsi il sera prêt à vous accorder des prêts bancaires.

Une bonne qualité de rédaction de votre business plan, plus encore une bonne maîtrise des tableaux financiers séduira votre partenaire. Vous devez savoir que ce dernier cherche à optimiser sa rentabilité tout en minimisant les risques.

Aux investisseurs : si vous cherchez de nouveaux investisseurs

Si vous voulez lever des fonds auprès d’investisseurs, vous devez rédiger un business plan avec une partie financière pour gagner leur confiance. Chacun d’entre eux dispose de ses propres critères pour apprécier si votre idée peut devenir rentable car la plupart d’entre eux disposent d’un minimum de connaissance sur les affaires viables et rentables du moment, exception faite des idées innovantes. Pour maximiser vos chances de les convaincre de vous suivre, montrez leur que vous maîtrisez votre sujet et soyez toujours objectif et réaliste dans vos prévisions.

À vos partenaires : si vous souhaitez convaincre de nouveaux partenaires

Vos partenaires doivent vous aider à trouver, mais surtout à rassembler les fonds propres nécessaires pour monter et commencer votre affaire. Pour cela vous devez leur présenter une partie financière avec un risque de défaillance quasiment nul.

Il est judicieux d’être honnête mais ambitieux en leur présentant un dossier financier avec des chiffres fiables et vérifiables. Ils doivent pouvoir vérifier l’exactitude de vos données financières et économiques de votre business plan.

Vos partenaires financiers et associés doivent être des personnes sérieuses et fortement intéressés par votre projet. Il est nécessaire d’avoir une relation de confiance avec ces derniers. Vous devez savoir que de nos jours il n’est pas évident de trouver des partenaires financiers

tableau financier

Quels sont les tableaux principaux de la partie financière de votre business plan ?

Nous allons, dans cette partie de l’article, voir ensemble les différents tableaux qui composent votre dossier financier. Vos futurs partenaires s’intéresseront à chacun de ces tableaux mais n’analyseront pas en détail les mêmes choses.

Le compte de résultat prévisionnel

Votre compte de résultat prévisionnel est le tout premier tableau de votre business plan. Il reproduit l’activité économique prévisionnelle de votre projet sur 3 exercices comptables et fait ressortir l’ensemble des produits et charges de l’année.  La soustraction des deux permet de connaître le résultat net, c’est à dire le résultat après déduction de l’impôt sur les sociétés qui peut être soit bénéficiaire si les produits (ventes) sont supérieurs aux charges ou déficitaire si inversement.

Le compte de résultat prévisionnel fait ressortir les éléments suivant :

  • Le chiffre d’affaires prévisionnels : c’est la sommes de toutes les ventes de marchandises et de prestations de services ;
  • Les achats de marchandises et de matières premières prévisionnels : ce sont tous les achats directement liés à votre activité principale ;
  • Les frais généraux prévisionnels : ce sont toutes les charges et charges externes prévisionnelles qui sont indirectement liées à l’activité principale (honoraires comptable, frais de déplacement, électricité, fournitures, loyers…) ;
  • Les charges de personnels prévisionnels : ce sont toutes les charges prévisionnelles qui concernent le personnel tel que le salaire et les charges patronales ;
  • Les frais financiers prévisionnels : ce sont tous les frais prévisionnels liés au découvert bancaire par exemple ou au montant des intérêts de votre prêt bancaire ;
  • Les dotations aux amortissements prévisionnelles : ce sont les montants que l’entreprise intègre dans son compte de résultat prévisionnel chaque année et qui correspondent à une partie de vos investissements (immobilisations). Exemple : lors de l’achat d’une voiture de 20 000 euros, ce ne sont pas 20 000 euros qui vont être déduits du résultat l’année de l’achat mais probablement 1/5 ème soit 4 000 euros chaque année jusqu’à ce que le véhicule soit entièrement amorti.
  • Les frais financiers prévisionnels : ce sont tous les frais prévisionnels liés au découvert bancaire par exemple ou au montant des intérêts de votre prêt bancaire ;
  • Les dotations aux amortissements prévisionnelles : ce sont les montants que l’entreprise intègre dans son compte de résultat prévisionnel chaque année et qui correspondent à une partie de vos investissements (immobilisations). Exemple : lors de l’achat d’une voiture de 20 000 euros, ce ne sont pas 20 000 euros qui vont être déduits du résultat l’année de l’achat mais probablement 1/5 ème soit 4 000 euros chaque année jusqu’à ce que le véhicule soit entièrement amorti.

Pour en savoir plus sur le compte de résultat prévisionnel, nous vous invitons à lire notre article dédié : Les grandes lignes du compte de résultat prévisionnel expliquées simplement.

Les soldes intermédiaires de gestion

Vos soldes intermédiaires de gestion sont essentiels pour analyser et comprendre la construction du résultat de votre projet.

En effet, ce tableau qui est un compte de résultat agencé de manière différente, met en lumière plusieurs indicateurs financiers clés tel que la marge ou l’Excèdent Brut d’Exploitation (EBE). Il permet une comparaison directe avec vos concurrents et les statistiques du même secteur d’activité que le vôtre.

Ces soldes intermédiaires de gestion peuvent s’exprimer en pourcentage du chiffre d’affaires ou en valeur absolue. Ils vous aident à réaliser une étude analytique des finances de votre entreprise.

Pour en savoir plus sur les soldes intermédiaires de gestion, nous vous invitons à lire notre article dédié : Les différents soldes intermédiaires de gestion expliqués simplement.

Le bilan prévisionnel

Votre bilan prévisionnel est un tableau qui fait état de ce que l’entreprise possède (l’actif) et ce qu’elle doit (passif). C’est en quelque sorte la photographie de votre patrimoine à un instant T qui correspond en vérité à la date de clôture de votre exercice comptable.

À l’actif vous y trouverez les immobilisations, le stocks, les créances clients et les disponibilités (argent disponible dans votre banque et/ou dans votre caisse). Au passif, vous y trouverez le capital social de votre entreprise, les emprunts et dettes financières, mais aussi les dettes fournisseurs, fiscales et sociales puis les découverts bancaires.

Pour en savoir plus sur le bilan prévisionnel, nous vous invitons à lire notre article dédié : Les grandes lignes du bilan prévisionnel expliquées simplement.

Le plan de financement prévisionnel

Votre plan de financement prévisionnel est un tableau financier du business plan qui montre d’une part les besoins financiers au début de son activité puis sur 3 ou 5 ans et d’autre part les ressources financières. Ce tableau permet de mesurer la faisabilité de votre projet de création ou de reprise d’entreprise au niveau financier.

Si vous avez lu les articles précédents, vous savez maintenant que votre étude de marché a pour objectif de valider la faisabilité commerciale de votre projet. Le plan de financement prévisionnel va, quant à lui, valider la faisabilité financière de votre projet.

Ce tableau permet donc de :

  •  Vérifier l’équilibre financier de votre projet ;
  • Contrôler la mise en œuvre de la stratégie de votre entreprise ;
  • Prévenir des difficultés financiers que pourrait rencontrer votre projet ;
  • Négocier avec votre banque pour obtenir un emprunt.

Pour en savoir plus sur le plan de financement prévisionnel, nous vous invitons à lire notre article dédié : Les grandes lignes du plan de financement prévisionnel expliquées simplement.

Le budget de trésorerie prévisionnel

Votre budget de trésorerie est intéressant pour analyser les entrées et sorties réelles d’argent de façon mensuelle et avoir une vision globale de vos flux de trésorerie sur 12 mois. Il vous aide à évaluer votre trésorerie nette (encaissements et décaissements) du point de vue bancaire.

Avec ces prévisions de trésorerie vous pouvez aisément mettre en place des actions correctives pour anticiper sur des éventuelles crises et trous de trésorerie. Ce tableau est adapté pour la négociation et la recherche d’un prêt ou crédit, pour la quête des investissements.

Pour en savoir plus sur le budget de trésorerie prévisionnel, nous vous invitons à lire notre article dédié : Les grandes lignes du budget de trésorerie prévisionnel expliquées simplement.

Les autres tableaux de la partie financière du business plan

Dans votre business plan, vous pouvez y intégrer d’autres tableaux en fonction de vos besoin, mais sachez que ceux vus précédemment sont les plus importants pour votre projet.

Vous pouvez notamment ajouter le détail des frais généraux prévisionnels, des salaires prévisionnels, des impôts et taxes prévisionnels, etc. Pour ne pas alourdir le dossier, il est conseillé d’ajouter ces éléments à vos annexes.

option, validé

Quelle attitude à adopter lors de la conception de vos tableaux financiers ?

Les données utilisées dans vos tableaux financiers doivent traduire la réalité de votre idée, pour cela elles doivent :

Être intègre et sincère dans ses prévisions

Vous pouvez être tenté de gonfler vos chiffres, données et résultats de la partie financière de votre business plan. Sachez que vos partenaires ne sont pas des néophytes. Ils prendront le temps de vérifier vos résultats, c’est pour cette raison que vous devez être le plus honnête possible. Les chiffres affichés dans la partie financière de votre business plan sont une traduction de votre étude de marché et de votre stratégie.

S’il vous arrive de constater que pendant l’élaboration de votre bilan prévisionnel les dépenses sont supérieures aux entrées, ne gonfler surtout pas les ventes pour essayer de rattraper le gap. C’est le lieu pour vous de revoir votre business plan de fond en comble pour corriger des erreurs éventuelles et revoir votre stratégie de prix ou tenter de faire des économies en changeant de fournisseur par exemple.

Il est important et surtout nécessaire de savoir que votre business plan n’est pas figé, il peut connaitre plusieurs modifications.

Adapter son discours au lectorat

Pour finir, votre business plan doit être adapté à votre lectorat.

A titre d’exemple : Si vous voulez obtenir un prêt bancaire c’est votre capacité de remboursement que vous devez mettre en avant pour convaincre votre banquier de vous accorder le prêt. Alors que, si vous souhaitez faire une levée des fonds auprès des investisseurs et financiers vous devez accentuer votre analyse sur les dividendes, la rentabilité et la plus-value qu’apporteront votre projet.

Votre partie financière doit être accessible à tout le monde. Elle doit être simple, compréhensible et facile à lire. Il faut une parfaite harmonie entre les chiffres présentés et les objectifs à atteindre.

Afin de rendre votre dossier crédible, il est important de rester objectif et sincère sur les chiffres annoncés. Si vous apercevez des anomalies, pas de panique, prenez le temps d’analyser ce qui ne va pas et tentez de prendre des mesures correctives. Si vous sentez une faiblesse sur le plan strictement financier, c’est peut-être le moment de revoir votre stratégie. Gardez en tête que votre business plan est un document vivant qui vous servira autant au début de projet que les 3 ou 5 prochaines années à venir.

guide gratuit creation entreprise

Guide gratuit sur
la création d’entreprise :

Téléchargez dès aujourd’hui notre guide complet pour démarrer votre projet avec confiance !