Les différentes étapes de la création d’entreprise expliquées simplement

La création d’entreprise comporte des étapes qu’il est important de suivre si vous souhaitez mettre toutes les chances de votre côté pour réussir le lancement de votre entreprise.

Une fois que votre idée aura mûri dans votre esprit, vous allez entrer dans la phase active de la création d’entreprise avec la rédaction du business plan, la recherche de financement et les différentes démarches administratives.

    checklist

    Définir le concept de votre entreprise

    La première étape consiste à noter sur une feuille de papier ou sur votre ordinateur le concept de votre entreprise. Avant de vous lancer, il est impératif de vérifier que votre idée soit porteuse et qu’elle intéressera une clientèle suffisante pour pouvoir en vivre et se développer. Cette première étape ne répondra pas précisément à la question « mon idée est-elle viable ? » que seul l’étude de marché peut répondre. En revanche, elle va vous donner une vision globale de votre marché.

    Pour cela, prenez du temps pour répondre à toutes les questions suivantes.

    • Comment voyez-vous le modèle de votre entreprise : quelles seront sa structure et sa façon de fonctionner ?
    • Quel type de clientèle visez-vous et comment allez-vous l’intéresser à votre activité ?
    • Quel sera le cadre physique de votre entreprise : un bureau chez vous pour une e-boutique, un local commercial, des bureaux, un entrepôt, une usine de fabrication, etc. ?
    • Allez-vous travailler avec des fournisseurs ou serez-vous fabricant ? Où acheter les matières premières et dans quelles conditions pour que votre marge soit suffisante pour une activité rémunératrice ?
    • Quel processus de vente allez-vous adopter ? Avez-vous besoin de revendeurs, commerciaux ou partenaires ?
    • Projetez-vous dans l’avenir et déterminez le futur de votre entreprise : envisagez-vous de vous associer, étoffer votre équipe salariale, ouvrir des succursales, créer une franchise, etc. ?
    • Comment déterminer les investissements nécessaires et où trouver le financement ?
    • Avez-vous besoin de protéger votre concept par un brevet ou le dépôt d’une marque ?

    Cette liste n’est pas exhaustive, vous devez l’adapter à votre activité pour ne rien oublier.

    individu

    Préparez-vous à la création d’entreprise

    Beaucoup d’entreprises déposent le bilan dans les trois années qui suivent leur création.

    Cette constatation ne doit en aucun cas vous décourager, mais au contraire vous motiver pour vous préparer. Trop nombreux sont les créateurs qui se lancent tête baissée, motivés par leur extraordinaire enthousiasme, mais sans réellement mesurer l’ampleur de la tâche.

    Devenir chef d’entreprise requiert des qualités. Si elles ne sont pas innées chez vous, vous devez vous y préparer pour venir à bout de toutes les tracasseries administratives et pour convaincre des partenaires financiers de vous soutenir.

    Une fois votre entreprise créée, vous endossez le costume d’un dirigeant qui doit être capable de prendre des décisions, trancher lorsqu’il le faut, prendre des initiatives et envisager l’avenir pour ne jamais être pris au dépourvu. Si vous souhaitez embaucher des salariés, vous devez vous former à la gestion du personnel, car il faut de la diplomatie et de la psychologie, mais aussi de l’autorité… un équilibre pas toujours facile à trouver. Apprendre à déléguer est aussi une qualité qui demande du talent. Si vous souhaitez vous associer, assurez-vous que vos partenaires partagent votre vision de l’entreprise.

    Enfin, interrogez-vous sur votre vie privée. Votre famille est-elle prête à vous soutenir, quoi qu’il arrive, tant psychologiquement que financièrement ? Vous ne pourrez probablement pas vous rémunérer dès le lancement de votre entreprise, donc vous devez disposer d’économies ou d’un conjoint qui peut assurer provisoirement les revenus du foyer.

    loupe recherche

    L’étude de marché

    Une fois le concept de votre entreprise précisément défini, vérifiez sa viabilité par une étude de marché sérieuse.

    Prenez le temps d’étudier l’attractivité de l’offre que vous proposez en fonction du potentiel de clientèle, ainsi qu’en fonction de la concurrence.

    Vous devez vous différencier des entreprises évoluant dans le même domaine d’activité que vous. Ce peut être au niveau de la qualité de service, de la diversité de votre offre, ainsi que la différence de prix. L’étude de marché prouve si vous avez ou non votre place sur le secteur.

    rédiger business plan

    L’élaboration du business plan

    Maintenant que vous êtes certain du bien-fondé de votre projet, il est temps de commencer à le concrétiser grâce à votre business plan.

    Si vous avez besoin de financements, le business plan constitue l’outil privilégié pour convaincre des investisseurs.

    Vous devez le réaliser avec le plus grand sérieux et vous assurer qu’il est exhaustif, afin de disposer de tous les arguments pour le défendre.

    Si vos fonds propres vous suffisent pour démarrer, vous devez néanmoins élaborer un business plan qui constituera votre feuille de route.

    Dans les deux cas, ce document vous aide à réfléchir encore à votre projet et à l’affiner. Vous commencez à vous confronter à la réalité de terrain, ce qui vous permet d’ajuster certains détails. Le business plan est également indispensable pour affûter votre budget. Vous allez y intégrer des éléments externes qui peuvent peser lourd dans votre trésorerie : frais de fonctionnement, fonds de roulement, fiscalité, cotisations sociales, taxes professionnelles, salaires, loyers, etc.

    option, validé

    Choisir le statut juridique de votre entreprise

    Le choix du statut juridique de votre entreprise est loin d’être anodin. Pour définir le statut qui vous convient le mieux — microentreprise, entreprise individuelle, EIRL, SARL et EURL, SAS, SASU, etc. — vous devez étudier :

    • formalités de création ;
    • souplesse de gestion de l’entreprise au quotidien  ;
    • régimes fiscal et social ;
    • étendue de votre responsabilité et implication de votre patrimoine personnel ;
    • obligations administratives : comptabilité, assemblées générales, etc. ;
    • possibilités d’embaucher et de s’associer.
    plan financier

    Le montage financier de votre entreprise

    Si votre création d’entreprise implique des financiers particuliers et des banques, vous utilisez votre business plan pour les convaincre de participer à votre financement.

    Prenez le temps de rencontrer plusieurs interlocuteurs, afin d’étudier les différentes propositions. Ne vous fiez pas uniquement au montant qu’ils vous accordent, mais décortiquez scrupuleusement le contrat pour connaître vos engagements.

    Ne négligez jamais les subventions et aides de l’État. Vous devez vous renseigner au niveau national, mais aussi au niveau régional et local. La France est connue pour son millefeuille administratif, il peut pour une fois jouer à votre avantage.

    courrier mail

    Établir physiquement votre entreprise

    Il est temps maintenant de déterminer votre lieu de travail et la domiciliation de votre entreprise.

    Si vous exercez un métier qui ne nécessite pas de recevoir des clients — activité en ligne ou artisan officiant directement chez les clients par exemple — vous n’avez pas nécessairement besoin d’un local qui implique le versement de loyer. Vous pouvez alors domicilier votre entreprise chez vous ou faire appel à une entreprise spécialisée dans la domicilation si vous préférez ne pas divulguer votre adresse postale personnelle.

    Si vous avez besoin d’un local commercial, de bureaux, d’une usine de fabrication ou d’un entrepôt, vous aurez préalablement déterminé dans votre business plan si vous louez, construisez ou achetez.

    Le choix du lieu est ensuite capital. Une boutique doit se situer sur un lieu de passage, visible et accessible par tous les moyens de transports publics et privés (y compris le parking pour les voitures). Si vous officiez dans des bureaux, un lieu de production ou de stockage, vous devez réfléchir à l’accès pour vos salariés et vos clients si vous devez les recevoir. Votre recherche doit tenir compte des normes en fonction de votre activité et des personnes qui y travailleront ou des clients qui s’y rendront.

    Lorsque vous avez trouvé le local idéal, vous devez lire chaque ligne du bail, car vous vous engagez sur une certaine durée et vous devez vous assurer que vous pourrez exercer votre activité dans les meilleures conditions et en toute légalité.

    tampon immatriculation

    L’immatriculation de votre entreprise

    Vous avez maintenant franchi toutes les étapes qui mènent à la création concrète de votre entreprise. Vous allez alors l’immatriculer au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), en ligne ou directement auprès du greffe du Tribunal de commerce compétent.

    Selon le statut juridique que vous aurez sélectionné, vous devrez satisfaire à certaines obligations administratives, comme la rédaction des statuts. Vous devez également publier un avis de constitution au journal des annonces légales.

    Assurez-vous de disposer de toutes les autorisations qui vous permettent d’exercer votre activité et informez l’autorité compétente si votre profession est réglementée.

    Vous avez une idée brillante et vous rêvez de la transformer en une entreprise florissante ? Ne perdez plus de temps dans les méandres bureaucratiques !

    Legalplace est là pour simplifier toutes les étapes de la création d’entreprise. Leurs experts vous guident à travers les formalités administratives, vous fournissent des documents juridiques sur mesure et vous accompagnent pas à pas dans la concrétisation de votre projet entrepreneurial.

    Avec Legalplace, entrepreneuriat rime avec simplicité et efficacité.

    entreprise

    Les premiers pas de votre entreprise

    Une fois votre entreprise immatriculée, il vous reste quelques formalités à remplir pour être opérationnel, comme ouvrir votre compte bancaire professionnel. Pour une microentreprise, il peut s’agir d’un compte privé, mais il doit être distinct de votre compte courant personnel.

    Interrogez-vous sur la pertinence de souscrire une assurance professionnelle. Elle est obligatoire dans certaines configurations. Si ce n’est pas le cas, elle peut cependant s’avérer intéressante.

    Enfin, vous allez devoir mettre en place votre comptabilité et réaliser vos premières factures ! En effet, il est important de mettre en place un système de facturation dès le démarrage de votre activité. Pour commencer, renseignez-vous sur les règles et les processus de facturation. Ensuite, choisissez un logiciel de facturation qui convient à vos besoins et veillez à le configurer correctement.

    Pour votre comptabilité, vous pouvez soit faire appel à un cabinet d’expertise comptable classique soit faire appel à une société Française (Oui on aime le made in FRANCE) comme Indy notre partenaire qui est, à ce jour, la meilleure solution de comptabilité pour les indépendants !

    Vous voilà opérationnel et prêt à démarcher vos premiers clients !

    guide gratuit creation entreprise

    Guide gratuit sur
    la création d’entreprise :

    Téléchargez dès aujourd’hui notre guide complet pour démarrer votre projet avec confiance !