Comment créer simplement un business plan micro-crèche ?

Le journal économique Les Échos rapportait en 2018 qu’il n’existait que 437 600 places dans les crèches françaises pour environ 770 000 naissances par an.

Il est fort à parier que ce ratio ne s’est pas amélioré, laissant de nombreux parents dans le désarroi. Une nouvelle forme d’organisation — la micro-crèche — s’est engouffrée dans ce secteur d’activité pour laquelle la demande est particulièrement forte. Cependant, comme pour toute entreprise, le créateur doit passer par l’étape obligatoire de la rédaction du business plan. Voici comment procéder en fonction des spécificités de cette activité.

microcreche

Comment fonctionne une micro-crèche ?

Le business plan propose une structure commune pour tous les secteurs d’activité. Il intègre également les spécificités liées à chacun de ces domaines. C’est pourquoi il convient de détailler le fonctionnement d’une micro-crèche dont les limites sont fixées par la loi.

La micro-crèche est un établissement accueillant au maximum 10 enfants, âgés de moins de 6 ans. Elle fonctionne sur un mode de garde collectif. La principale différence avec une crèche classique — qui peut accueillir jusqu’à 50 enfants — est la limite de 10 enfants présents simultanément. Face à un si petit nombre, tous les enfants sont regroupés dans une section unique, quel que soit leur âge.

Le personnel

Pour le business plan micro-crèche, vous devez renseigner les dépenses liées au personnel. La loi exige un professionnel de la petite enfance pour s’occuper de trois enfants. Il s’agit le plus souvent d’une professionnelle, car ce métier demeure exclusivement féminin.

Dès le quatrième enfant, vous devez recruter une autre employée. Pour comparaison, dans une crèche traditionnelle, un professionnel s’occupe de cinq enfants qui ne marchent pas, ou de huit enfants qui marchent.

Ce ratio penche en faveur de la micro-crèche, car les parents sont extrêmement sensibles à un personnel encadrant plus disponible et naturellement plus investi. C’est pourquoi vous devez intégrer ce paramètre dans l’argumentaire de votre business plan micro-crèche.

Le marché déséquilibré entre l’offre et la demande

Le succès considérable de cette organisation plébiscitée par les parents permet de proposer des prix plus élevés que dans une crèche traditionnelle. Cela vous permet de miser sur une meilleure rentabilité, sans vraiment vous soucier de la demande qui s’avère actuellement colossale en regard des structures disponibles. Pour bénéficier de ce marché déséquilibré en votre faveur, vous devez bien sûr sélectionner avec la plus grande attention la zone dans laquelle vous vous installez.

Tous ces éléments renforcent l’argumentation de votre business plan micro-crèche.

document business plan

La partie rédactionnelle du business plan micro-crèche

La rédaction du business plan micro-crèche vous permet de définir dans le détail votre future entreprise. Il vous est indispensable pour convaincre vos partenaires : banquiers, investisseurs, collaborateurs et fournisseurs.

Notez que les statuts juridiques utilisés le plus fréquemment pour une micro-crèche sont la SAS, SARL ou association loi 1901.

Traditionnellement, le business plan micro-crèche s’ouvre par une partie rédactionnelle. Dans cet argumentaire, vous introduisez les bases de votre entreprise et listez les arguments pour convaincre vos interlocuteurs de participer au financement et au fonctionnement de votre société.

C’est ici que vous utilisez les arguments évoqués précédemment, à savoir la demande supérieure à l’offre et la possibilité de pratiquer des tarifs jouant en faveur de la rentabilité de l’établissement. Vous devez impérativement mettre en avant la dimension affective de la micro-crèche qui plaît tant aux parents.

Par ailleurs, vous pouvez évoquer dans cette partie rédactionnelle l’étude de marché, ainsi que votre réflexion sur les tarifs que vous allez pratiquer. Ces éléments préparent votre interlocuteur à aborder la seconde partie dédiée au plan financier.

L’étude de marché

La réussite d’une entreprise repose sur une multitude de facteurs et l’étude de marché fait partie des éléments les plus importants. Elle prend en compte deux facteurs déterminants : votre emplacement et la clientèle potentielle de la zone. Vous devez donc prendre le temps de tout étudier dans les moindres détails.

L’emplacement de la micro-crèche compte pour son accessibilité et la possibilité pour les parents de se garer facilement. S’il s’agit d’une zone urbaine, vous tenez compte des transports en commun de proximité. Toutefois, ne s’agissant pas d’un commerce anodin, mais d’un lieu au sein duquel les parents confient leur enfant, l’environnement doit être sain et sécuritaire. Vous devez donc choisir (et le mentionner dans le business plan micro-crèche) un local accueillant, propre et sans danger. Ne négligez pas les extérieurs qui permettent aux enfants de s’aérer à plusieurs reprises au cours de la journée.

Étudiez l’offre locale actuelle en tenant compte de la demande et de vos concurrents.

Les tarifs

Si les tarifs sont libres, vous devez cependant les évaluer en fonction de votre clientèle potentielle, afin qu’ils correspondent à son budget. Toutes les classes sociales ont besoin de déposer leurs enfants à la crèche, mais tous les foyers ne disposent pas du même budget.

Vous avez normalement étudié l’offre tarifaire de vos concurrents lors de votre étude de marché. Utilisez ces données pour calibrer raisonnablement vos prix.

plan financier

Le plan financier du business plan micro-crèche

Le plan financier du business plan micro-crèche constitue la partie la plus rébarbative du document si vous n’êtes pas à l’aise avec les tableaux de chiffres et les bilans. Il est recommandé d’utiliser à ce stade un logiciel de business plan qui vous aide à ne rien oublier et vous évite les erreurs.

Cette seconde partie détaille l’aspect économique de votre établissement. Elle anticipe vos besoins financiers et matériels pour l’ouverture de votre micro-crèche. Elle vous sert également de feuille de route durant les premiers mois et années de votre activité.

Il s’agit donc d’un élément que vous devez connaître par cœur lorsque vous rencontrez de potentiels investisseurs, dont votre banquier. Les personnes qui vous font face brassent de type de document toute la journée. Si vous n’en avez pas l’habitude, vous devez réviser votre présentation et imaginer toutes les questions qui peuvent vous être posées. Le jour du rendez-vous, vous vous sentirez sous pression, ce qui n’est pas le meilleur des états d’esprit pour vous lancer dans une improvisation.

Les grandes lignes du business plan micro-crèche

Le logiciel de business plan vous guide au travers des différentes rubriques. Pour une micro-crèche, vous devez vous attarder sur 4 chapitres lés aux dépenses.

  •  Les dépenses d’investissement : le coût du local (achat ou location) et son aménagement pour assurer l’accueil et la sécurité des enfants. La partie sanitaire étant spécifique pour les enfants en bas âge, vous ne devez pas en négliger le coût.
  • Le matériel nécessaire à l’accueil des enfants : lits pour enfants en bas âge, jouets, jeux de société, équipements extérieurs, consommables, etc.
  •  La rémunération et les charges de l’équipe encadrante : une micro-crèche doit obligatoirement présenter un référent technique (qui peut être vous-même) et une seconde personne à partir de 4 enfants.
  • Les dépenses courantes.

Les revenus

Face aux dépenses, vous opposez les revenus. Vous les estimez en utilisant votre étude de marché et les prévisions de fréquentation.

Le chiffre d’affaires que vous obtenez, une fois amputé de vos dépenses, doit être excédentaire, afin de vous libérer une marge pour vous payer et investir dans votre micro-crèche. Le banquier l’utilise pour calculer la somme disponible dont vous disposez pour rembourser votre prêt. Il en déduit alors la somme qu’il accepte de vous prêter.

Peaufinez votre business plan micro-crèche, car il représente votre meilleur allié pour convaincre vos futurs partenaires. Entraînez-vous à le présenter oralement, éventuellement face à un ami extérieur à votre projet. À ce stade, vous manquez généralement cruellement de recul et un « étranger » à votre projet vous aidera à combler les éventuels manquements de votre document.

guide gratuit creation entreprise

Guide gratuit sur
la création d’entreprise :

Téléchargez dès aujourd’hui notre guide complet pour démarrer votre projet avec confiance !

Visitez le blog

 

Des articles pour vous aider dans la construction de votre business plan, dans le choix de votre statut juridique…